La pompe à chaleur, c’est quoi ?

La pompe à chaleur séduit de plus en plus le marché et les consommateurs. Elle représente 75 % des appareils de chauffage domestique ou professionnels actuels, soit un foyer sur trois. C’est une solution beaucoup plus propre

comparée aux moyens de chauffage classique, comme les chaudières à gaz ou au fioul, mais également les radiateurs qui consomment beaucoup en énergie. De ce fait, ce type d’appareil est privilégié, et il bénéficie également d’aides financières de la part du gouvernement pour que son acquisition soit facilitée. Les pompes à chaleur ne sont pas qu’une tendance et sont les appareils de demain en terme écologique, du moins jusqu’à ce que de nouveaux appareils soient encore moins énergivores.

Qu’est-ce que la pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur (PAC) ou thermopompe est un appareil qui comme son nom l’indique pompe l’air ambiant, elle permet de capter les calories d’un environnement ou d’un milieu puis de les transformer en énergie thermique, c’est-à-dire chaleur. Le processus est possible grâce à l’utilisation d’un compresseur, d’un condensateur et d’un évaporateur. Elle capte ainsi l’énergie d’une pièce à basse température pour la transformer en haute température. Cette énergie, c’est les calories dégagées, elles peuvent provenir de l’eau, de l’air, mais également du sol. Les pompes à chaleur ont pour principaux rôles de fournir de la chaleur à votre habitat, mais elles servent également à chauffer de l’eau. Certaines pompes fonctionnent aussi dans les deux sens, c’est-à-dire elles sont capables de chauffer et de rafraîchir votre air.

Comment fonctionne la pompe à chaleur

Le principe du fonctionnement de cet appareil est simple et propre. Selon le type de pompe à chaleur toutefois les éléments qui font fonctionner la pompe à chaleur sont différents. Par exemple la pompe à chaleur air/eau utilise l’eau pour transporter la chaleur. Le fonctionnement en général de la pompe à chaleur se passe comme suit, en termes très simple :

  • La pompe aspire toutes formes de chaleur présentes dans le sol, dans l’air, et même dans les points d’eaux.
  • Elle transforme ses calories en état liquide, c’est-à-dire la vapeur d’eau passe à l’état liquide.
  • Puis cette eau est ensuite compressée par l’appareil et chauffée jusqu’à un point de haute pression.
  • Cette vapeur est ensuite condensée puis la chaleur obtenue est ensuite diffusée dans l’habitat ou le logement.
  • Le processus est un peu plus difficile à comprendre avec des termes techniques et se déroule en plusieurs processus. La condensation, les fluides frigorigènes et la pression rentrent en compte dans le principe de fonctionnement. Voici son fonctionnement en détail.
  • La pompe aspire les calories de l’air ambiant. Puis le fluide monte en température grâce = cette aspiration de chaleur.
  • Le fluide monte en chaleur et se transforme en gaz, puis il s’évapore par la suite.
  • Le fluide frigorigène est ensuite aspiré par un compresseur alimenté par le moteur de la climatisation.
  • Le fluide gazeux atteint une forte température et il est sous haute pression.
  • Il se condense ainsi et l’état de vapeur est ainsi diffusé à l’intérieur de la pièce grâce aux conduits et diffuseurs.
  • La température redescend à la normale grâce au détendeur, et le fluide réfrigérant repasse à l’état liquide.

Les différents types de pompe en chaleur

Les pompes à chaleur, sont de plus en plus recherchées et sollicitées. Les avantages qu’elles offrent sont en effet, nombreux, ils sont moins dévastateurs pour l’environnement mais ils réduisent également vos factures d’électricité. Afin de répondre à toutes les demandes, il existe plusieurs sortes de pompes à chaleur sur le marché. Le principe reste toutefois le même celui de pomper les calories de l’air environnant. Les pompes à chaleur sont ainsi :

  • Les pompes à chaleur sol-eau, la chaleur est extraite de l’énergie du sol et de la chaleur de celui-ci, c’est la chaleur tellurique. Soit la chaleur est captée par des collecteurs placés à plat sur 1,5 m soit par des sondes spéciales enterrées jusqu’à 100 m de profondeur. Des collecteurs horizontaux sont enterrés à 1,5 mètres de profondeur, ce sont des collecteurs qui sont constitués de circuit de tubes où la chaleur peut être emmagasinée.
  • Les pompes à chaleur eau-eau, le processus utilise la chaleur dissipée par l’eau, c’est l’énergie aquathermique. Les pompes sont placées dans un puits d’extraction ou via la nappe phréatique. La chaleur de l’eau est ainsi pompée puis remontée jusqu’à la pompe à chaleur.
  • Les pompes à chaleur air-eau, ce sont les plus nombreuses, elles extraient la chaleur de l’air ambiant. Une unité de collecte est placée à l’extérieur puis emmagasiner vers la pompe intérieure.
  • Il existe des pompes à chaleur spécifiques, qui se chargent par exemple de chauffer de l’eau ou des piscines, ce sont les chauffe-eau thermodynamique, elles reprennent le même concept des pompes à chaleur, en aspirant l’air ambiant.
  • Les pompes à chaleur pour refroidissement, le processus est inversé, la pompe à chaleur injecte de l’eau froide dans son système pour la rejeter dans l’air ambiant par la suite.
  • Il existe également des pompes à chaleur réversibles, elles sont capables de produire de la chaleur, mais également du froid selon les besoins.
  • Les pompes hybrides, ce sont des pompes à chaleur qui sont combinés avec des solutions traditionnelles, exemple pompe à chaleur et gaz le plus souvent. C’est une solution idéale, quand votre pompe à chaleur n’a pas absorbé l’énergie calorique nécessaire pour le chauffage.
  • Plus récemment, il y a eu l’apparition des pompes à chaleur à énergie renouvelable, munis de panneaux solaires par exemple.

Les pompes à chaleur sont aussi selon vos besoins, sont présentés en différents modèles. Elles peuvent être compactes, à accrocher au mur ou en deux blocs, une unité extérieure et intérieure.